"Dans Jésus nous trouvons tout"

CONGRÉGATION DES SACRÉS CŒUR
de JÉSUS et de MARIE
Gouvernements généraux des Frères et Soeurs, Rome

ESPAÑOL | ENGLISH | FRANÇAIS

 

Home / Soyez saints!

Soyez saints!

 

LUMEN GENTIUM

40. L’appel universel à la sainteté

Maître divin et modèle de toute perfection, le Seigneur Jésus a prêché à tous et chacun de ses disciples, quelle que soit leur condition, cette sainteté de vie dont il est à la fois l’initiateur et le consommateur : « Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait » (Mt 5, 48). Et en effet à tous il a envoyé son Esprit pour les mouvoir de l’intérieur à aimer Dieu de tout leur cœur, de toute leur âme, de toute leur intelligence et de toutes leurs forces (cf. Mc 12, 30), et aussi à s’aimer mutuellement comme le Christ les a aimés (cf. Jn 13, 34 ; 15, 12). Appelés par Dieu, non au titre de leurs œuvres mais au titre de son dessein gracieux, justifiés en Jésus notre Seigneur, les disciples du Christ sont véritablement devenus par le baptême de la foi, fils de Dieu, participants de la nature divine et, par la même, réellement saints. Cette sanctification qu’ils ont reçue, il leur faut donc, avec la grâce de Dieu, la conserver et l’achever par leur vie. C’est l’apôtre qui les avertit de vivre « comme il convient à des saints » (Ep 5,3) , de revêtir « comme des élus de Dieu saints et bien-aimés, des sentiments de miséricorde, de bonté, d’humilité, de douceur, de longanimité » (Col3, 12), portant les fruits de l’Esprit pour leur sanctification (cf. Ga 5, 22 ; Rm 6, 22). Cependant comme nous nous rendons tous fautifs en bien des points (cf. Jc 3, 2), nous avons constamment besoin de la miséricorde de Dieu et nous devons tous les jours dire dans notre prière : « Pardonne-nous nos offenses » (Mt 6, 12).

Il est donc bien évident pour tous que l’appel à la plénitude de la vie chrétienne et à la perfection de la charité s’adresse à tous ceux qui croient au Christ, quel que soit leur état ou leur forme de vie ; dans la société terrestre elle-même, cette sainteté contribue à promouvoir plus d’humanité dans les conditions d’existence. Les fidèles doivent s’appliquer de toutes leurs forces, dans la mesure du don du Christ, à obtenir cette perfection, afin que, marchant sur ses traces et se conformant à son image, accomplissant en tout la volonté du Père, ils soient avec toute leur âme voués à la gloire de Dieu et au service du prochain. Ainsi la sainteté du Peuple de Dieu s’épanouira en fruits abondants, comme en témoigne avec éclat à travers la vie de tant de saints l’histoire de l’Église.

 

SOYEZ  SAINTS , CAR MOI , LE SEIGNEUR VOTRE DIEU , JE SUIS SAINT

( Lévitique , 19,2)

♦ L’appel à la sainteté est universel .

Tous les hommes sont appelés à la sainteté . Dans l’église catholique, il faut vraiment insister sur le fait que Jésus de Nazareth, Fils de Dieu , Fils de Marie , appelle tous les baptisés à la sainteté comme il nous en a donné l’exemple par sa vie et sa mission. Le but de cette présentation est de vous informer sur l’état des diverses causes que la Congrégation des Sacrés-Cœurs a présentées à l’église, soit au niveau diocésain ou déjà dans la phase romaine .

 

♦ La Règle de la Congrégation est une forme de sainteté.

La Règle de la Congrégation SSCC, approuvée par l’église, conduit un frère ou une sœur a s’ouvrir à cet appel divin à la sainteté grâce au charisme de la Communauté . Quoique tous soient appelés , la réputation de sainteté de certains est considérée comme un modèle digne de vénération. La sainteté n’est jamais personnelle .L’appel et la réponse concernent toute l’église . Le processus de béatification et de canonisation est une affirmation du caractère public et missionnaire de la sainteté .C’est ainsi que Dieu, dans l’église , inspire le monde parfois au niveau local ( béatification ) et parfois dans toutes les manifestations de l’église au niveau mondial ( canonisation) .

 

♦ Les serviteurs de Dieu et la sainteté .

Nous sommes tous serviteurs de Dieu et le Pape « serviteurs des serviteurs de Dieu ».On appelle celui dont on introduit la cause « Serviteur de Dieu ».

Le mot «  processus » est bien adapté car le chemin est long pour discerner la vie et la sainteté du « Serviteur de Dieu » . L’ancienne expression «  élever sur les autels » affirme avec précision le sens de la béatification et de la canonisation . Cela signifie que l’on peut vénérer publiquement et officiellement la personne béatifiée ou canonisée . Elle peur être représentée dans un lieu de culte public , son nom peut être invoqué dans la prière eucharistique et dans la liturgie de l’église , on peut demander son intercession.

Il y beaucoup de préalables avant d’en arriver là .On aura déjà présenté le « Serviteur de Dieu » comme modèle de disciple du Christ ; l’histoire de son témoignage et de sa sainteté demande d’avoir été racontée et connue de tous. Cela implique une vénération privée la plus vaste possible . Bien des personnes ont écu dans la sainteté . Dans ce cas ,il faut que la vie et la sainteté de cette personne soient particulièrement remarquables aux yeux d’un grand nombre et depuis longtemps .C’est l’évêque local, en accord avec les évêques de la région qui doit le déterminer . Ce sont les personnes de son entourage ou les frères et sœurs d’un ordre religieux, ou les membres d’un groupe qui s’est formé pour promouvoir l’histoire de la sainteté d’un «  Serviteur de Dieu » qui doit faire la démarche .

C’est comme si l’église présentait un miroir et voyait dans l’un des frères ou sœurs dans le Christ , le reflet de ce qu’elle pense qu’il est réellement, c’est à dire une personne appelée par Dieu pour participer au corps de Christ . Ces «  serviteurs de Dieu » ont fortement marqué leur époque et ont été appelés à la sainteté .Leur histoire est encore exemplaire pour nous aujourd’hui .

 

♦ Les phases du processus de discernement .

Le discernement comporte deux phases : la diocésaine et la romaine. La phase diocésaine réunit les preuves d’une réputation de sainteté avant et après la mort de la personne. Rome choisit parmi les témoignages recueillis ou dans sa biographie ,l’évidence d’une vie vertueuse vécue héroïquement , un modèle pendant la vie du « serviteur de Dieu » et un modèle pour aujourd’hui .

La différence entre béatification et canonisation est comparable à celle qui existe entre une église locale et une église universelle . A une certaine époque , on a pensé qu’il n’y aurait que la canonisation . Cependant , l’importance de l’église locale , l’impact de la fonction épiscopale au niveau du diocèse ou d’une conférence des  Evêques regroupant plusieurs diocèses , a joué en faveur du maintien de la béatification . De nos jours , peu de « canonisés » sont vénérés dans le monde entier .C’est là une des raisons du processus en révision permanente .L’ histoire de l’église n’est pas seulement l’histoire du peuple saint mais aussi et , à juste titre, celle des processus qui conduisent à la sainteté .

 

♦ La phase romaine .

Alors que réunir les preuves ( documents et témoignages) et le travail du diocèse , celui de Rome consiste , à partie de recherches faites par le diocèse , à étudier et présenter tout ceci de manière à montrer l’aspect héroïque des vertus en laissant de côté l’aspect « miraculeux » et en s’en tenant à une biographie critique et documentée qui montre la vie du « serviteur de Dieu » dans son contexte historique et social .

Le document de Rome s’appelle «  Positio sur les vertus »( théologales : Foi , Espérance et Charité et cardinales : Tempérance, Prudence, Force et Justice) . La réforme de Jean-Paul II a beaucoup simplifié ce processus qui est maintenant entre les mains de celui qui est appelé « Rapporteur » chargé de superviser la préparation de la Positio pour le discernement que doit faire la Congrégation des Causes des Saints. Le travail de « postulacion »( candidature) consiste à solliciter la Congrégation des Causes des Saints au nom de ceux qui en ont la charge . C’est une personne , le «  collaborateur » qui est responsable de ce travail . Ce « collaborateur » peut-être un professionnel ou quelqu’un désigné pour sa connaissance de l’histoire du «  serviteur de Dieu ». Le postulateur pourrait , par exemple , travailler avec un membre de la communauté religieuse à laquelle appartenait le « serviteur de Dieu » ou avec un  représentant du diocèse dont faisait partie le « serviteur de Dieu » .

Le décret papal d’héroïcité pourrait découler de cette « Positio ». A partir de ce moment , celui qui a vécu héroïquement ces vertus , recevra le titre de « vénérable ». Même si le décret papal d’héroïcité est confirmé par des miracles , ce discernement ne sera pas mené à son terme avant que le Pape ait émis le décret d’héroïcité .

Un martyr n’a pas besoin d’un miracle pour être béatifié, contrairement à un « confesseur ». Pour ce qui est de la canonisation, il est nécessaire que le « confesseur » , tout comme le martyr , ait fait un  miracle .

 

 

OU EN SONT LES CAUSES SS CC DE BEATIFICATION ET DE CANONISATION ?

 

LA BONNE MÈRE
Cliquez ici pour en savoir plus

La phase diocésaine est terminée , il y a même une session supplémentaire, cette cause étant considérée comme « ancienne » c’est à dire qu’elle dépasse une ou deux générations de témoins vivants . Les documents ont été remis à la Congrégation pour la  Cause des Saints ( 27 février 2009) . La phase romaine a pu commencer . Aujourd’hui , il existe ce que l’on appelle la « Copia publica » qui est une compilation de toutes les preuves réunies au niveau diocésain . L’étape suivante consistera à compléter la « Positio » . Maintenant nous devons préparer quelqu’un à cette tâche ardue . Les documents réunis et archivés sont important .


 

 

LE BON PÈRE
Cliquez ici pour en savoir plus

La phase diocésaine a été complétée par une session supplémentaire ( 1999 mars 2007) . Nous en sommes à la phase romaine . Bernard Couronne sscc est en train de complèter la biographie documentée et Alberto Toutin sscc , le « collaborateur » a déjà contacté le « rapporteur » ( de la Congrégation des Saints) pour avancer la rédaction de la « Positio » . La prochaine étape sera l’achèvement de la « Positio » et ensuite elle sera étudiée au cours de deux réunions de cardinaux et évêques membres de la Congrégation des Saints . Quand il y aura une guérison miraculeuse qui puisse être considérée théologiquement comme un miracle , une « Positio » complémentaire devra être présentée .


 

 

BIENHEUREUX EUSTAQUIO VAN LISHOUT
Cliquez ici pour en savoir plus

Il a été béatifié le 15 juin 2006 . Pour le canoniser il faut un miracle . Cependant , le but n’est pas de chercher un miracle . Bien au contraire , c’est l’exemple de sa vie qui doit servir de modèle à la Congrégation et dans le diocèse de Belo Horizonte , en louant Dieu pour le témoignage de cette vie donnée . C’est son intercession qui doit conduire ceux qui le prient à adorer Dieu en esprit et en  vérité . Si l’un des miracles divins peut être attribué directement à son intercession , il faut faire en sorte que cette histoire soit racontée et , s’il s’agit d’une guérison , faire en sorte que l’inexplicabilité » médicale soit déclarée tout comme son caractère miraculeux. Rechercher des miracles n’et pas digne du processus ; ce qu’il faut vraiment rechercher c’est l’adoration de Dieu et un insertion plus profonde dans la communauté de l’Eglise . En d’autres termes, il convient de développer la vénération du Bienheureux Eustaquio de telle manière qu’on le considère comme un modèle pour notre temps .


 

 

BIENHEUREUX MARTYRS D’ ESPAGNE DU XX° SIECLE :

Téofilo fernandez de Legaria Goni , Isidro Iniguez de Ciriano Abechuco , Gonzalo Nanclares Barron , Eladio Lopez Ramos et Mario Ros Ezcurra .

Cliquez ici pour en savoir plus

Ils ont été déclarés «  bienheureux martyrs » le 13 octobre 2013 à Tarragona , en Espagne  en même temps que 500 autres martyrs de la même période . D’autres frères SSCC ont aussi perdu la vie à cette même période . Ils n’ont pas été béatifiés parce que la Congrégation des Causes a considéré que les circonstances de leur mort n’étaient pas assez précises .

Quant aux béatifiés , l’Eglise nous invite à louer Dieu et à le remercier pour leur héroïcité et à rechercher leur intercession pour garder notre Foi et notre Espérance dans cette époque où la persécution des chrétiens s’intensifie .

Il faut un miracle pour la canonisation . Ces martyrs  d’Espagne ne forment qu’un seul corps et , de ce fait , un seul miracle obtenu par leur intercession serait suffisant pour que tous soient canonisés .


 

 

MARTYRS DE LA COMMUNE DE PARIS :

Frézal ( Jean-Pierre)  Tardieu , Ladislas(Armand ) Radigue , Marcelino ( Jean-Marie) Rouchouze , Polycarpe ( Jules) Tuffier .

Cliquez ici pour en savoir plus

C’est le Chapitre Général de 2012 qui a décidé de relancer cette cause . La phase diocésaine sera brève et comportera une session complémentaire de la commission historique ( probablement en mai 2016) . La cause sera ensuite envoyée à Rome . Le 150° anniversaire de la mort de ces frères étant proche , on note un intérêt croissant pour leur béatification.

Beaucoup sont morts pendant la Commune c’est pourquoi l’hommage rendu à ce petit nombre s’étend aux nombreux morts même s’ils n’ont pas été tués à cause de leur Foi, comme auraient pu le penser os frères.


 

 

Le serviteur de Dieu ESTEBAN GUMUCIO

Cliquez ici pour en savoir plus

La phase diocésaine de la cause du Père Esteban Gumucio s’est terminée à Santiago du Chili en 2011 .

Les documents ont été remis à la Congrégation pour la Cause des Saints . La « copia publica » est constituée de 4 volumes . Le travail sur la « Positio » va bientôt commencer .

 

 


 

Grâce à Dieu , un grand nombre de frères et de sœurs ont été témoins pendant leur vie du charisme SSCC exprimé dans la Règle approuvée par le Saint Siège qui invite à «  contempler, vivre et annoncer l’Amour de Dieu incarné en Jésus-Christ «  . Le fait de vivre fidèlement selon les Constitutions de la Congrégation le charisme SSCC est fondamental pour discerner l’héroïcité des vertus .

Même si tous sont « serviteurs de Dieu » , les vies de certains SSCC ont été plus signifacatives pour la diffusion de l’Evangile dans le monde. (cliquez ici pour les commaître)

Si vous regardez la liste des frères et sœurs «  représentatifs » sur notre site web , vous pourrez voir les noms tels que … ( cliquez pour les connaître).

"Pensons toujours à devenir des Saints, mes très chers amis, et que la présence du bon Dieu soit en nous l'aliment de notre vie de tous les jours".  (Le Bon Père)

SOYONS SAINTS!!!