"Dans Jésus nous trouvons tout"

CONGRÉGATION DES SACRÉS CŒURS
de JÉSUS et de MARIE
Gouvernements généraux des Frères et Soeurs, Rome

ESPAÑOL | ENGLISH | FRANÇAIS

Home / Nouvelles / L'impact du cyclone Amphan (Inde)

L'impact du cyclone Amphan (Inde)

Alors que la communauté humaine mondiale fait face et lutte contre les effets dévastateurs de la pandémie du virus de la couronne (Covid - 19), l'Inde a été frappée par une autre calamité tragique et dévastatrice le 20 mai 2020. Environ 70 % de tout l'État du Bengale occidental aurait été dévasté et endommagé par ce cyclone meurtrier : les 24 Parganas du Nord (Calcutta Nord), les 24 Parganas du Sud (Calcutta Sud) et Calcutta elle-même. On estime que des propriétés publiques et privées ont été gravement endommagées, que 40 à 50 % des arbres sont tombés ou ont été déracinés, des poteaux électriques sont tombés et l'écologie a également été gravement touchée.

En regardant les nouvelles et en écoutant les interviews, on sait que grâce à la préparation de l'alerte préalable (en plein milieu de la pandémie de Covid-19), 500 000 personnes ont été évacuées de leurs foyers et 73 décès ont été signalés ; cependant, le nombre de décès pourrait également avoir augmenté lorsque l'opération de sauvetage sera terminée.

Les zones où les maisons des pauvres ont été gravement endommagées sont la zone du parc de la réserve nationale du tigre appelée Sundarban et une zone thermale locale appelée Digha. Dans la Cité de la joie, à Calcutta, les propriétés publiques et privées ont subi de nombreux dommages. Des arbres et des poteaux électriques sont tombés, affectant l'Internet et les communications, et l'eau a pénétré dans les maisons et les bâtiments, mais les structures des bâtiments en tant que telles n'ont pas subi de grands dégâts. Seuls les toits en tôle des bâtiments ont été arrachés.

Cela fait cinq jours que l'AMPHAN a frappé, principalement au Bengale occidental. Que fait-on maintenant et quels sont les principaux défis et besoins à venir pour le gouvernement de l'État et le peuple ? On rapporte que l'électricité a été rétablie après trois jours de panne ; cependant, les opérations de sauvetage sont toujours en cours. Face aux dommages causés par le cyclone meurtrier, estimés à 1,5 milliard de dollars, les défis et les besoins majeurs auxquels sont confrontés le gouvernement et le peuple de l'État sont énormes :

- Fourniture d'eau potable propre et saine.

- Fourniture de médicaments, en particulier pour les enfants qui seront sujets à des maladies et des affections.

- Ramener les 500 000 évacués des centres d'évacuation et les réhabiliter. 

En écoutant M. Derek O'Brien, membre du Parlement, du parti au pouvoir du gouvernement de l'État, le gouvernement a alloué 1000 croles pour relever ces défis. Cependant, il décrit l'impact du cyclone AMPHAN comme "une calamité nationale pour laquelle le Bengale occidental cherche la coopération de tous tout en continuant à lutter contre la pandémie de Covid-19". Il rappelle également que la dernière calamité de ce type vécue par le Bengale remonte à 1737, il y a environ 283 ans, mais les dégâts causés par le cyclone AMPHAN sont bien plus importants que ceux qui auraient pu être subis à l'époque. Le Fonds de gestion des catastrophes du ministère principal a été créé et des dons/contributions sont recherchés pour que l'association puisse relever les défis de l'État du Bengale occidental.

Après que les nouvelles dévastatrices du cyclone AMPHAN au Bengale occidental et dans certaines parties de la côte orientale d'Odisha se soient propagées par les nouvelles télévisées et les médias sociaux, j'ai reçu quelques courriels de nos frères de la Congrégation qui s'interrogeaient sur la souffrance humaine causée par le cyclone et sur la sécurité de notre famille SS.CC frères et sœurs en Inde. Une fois la communication rétablie, j'ai pu parler à certains de nos frères de la région de Calcutta et leur poser des questions à leur sujet. Je voudrais leur faire savoir que tous nos frères et sœurs de la région de Calcutta sont en sécurité et se portent bien, avec des dommages mineurs à leurs maisons communautaires respectives et des arbres tombés ou abîmés. Les membres de la famille de nos frères et sœurs originaires de cette région de l'Inde sont également en sécurité et leurs maisons et propriétés sont également en sécurité avec seulement quelques dégâts mineurs.

Merci beaucoup à tous pour votre solidarité, votre sollicitude et votre considération, très appréciées ! S'il vous plaît, gardez dans vos prières l'humanité souffrante du monde et maintenant celle du Bengale occidental.

 Alexis Nayak sscc

 

26/05/2020