"Dans Jésus nous trouvons tout"

CONGRÉGATION DES SACRÉS CŒURS
de JÉSUS et de MARIE
Gouvernements généraux des Frères et Soeurs, Rome

ESPAÑOL | ENGLISH | FRANÇAIS

Home / Nouvelles / Interview avec Karina Chiluiza, Vice-Rectrice de l'Unité Éducative Privée SSCC La Concordia (Équateur)

Interview avec Karina Chiluiza, Vice-Rectrice de l'Unité Éducative Privée SSCC La Concordia (Équateur)

« Le travail commun des laïcs engagés dans l'œuvre
permet au projet de se renforcer »
 
 

Irma Karina Chiluiza Chora est vice-rectrice de l'Unité Éducative Privée SSCC de la Concordia (Équateur), depuis mars 2020. Elle travaille comme enseignante depuis 2005.
 
Karina, parles-nous de l'école privée SSCC.
 
Notre établissement d'enseignement est situé dans le canton de La Concordia, et est actuellement dirigé par le père Hilvar Loyaga, recteur et supérieur de la Province Andine. Notre régime scolaire suit celui de la Côte, nous avons un enseignement en matinée et en journée complète avec des niveaux d'enseignement allant de : Éducation initiale, préparatoire, éducation générale de base et baccalauréat, avec spécialisation en sciences générales.
 
Notre institution dessert une population de 325 étudiants. Nous employons actuellement 23 personnes, dont le personnel administratif et enseignant. En termes d'infrastructure, nous disposons d'une salle de lecture, d'un laboratoire de chimie, d'une salle audiovisuelle, d'une salle d'événements, d'espaces de loisirs et d'une chapelle.
 
Notre devise : « Nous éduquons avec respect, amour et discipline ».
L'un des projets extrascolaires, qui a suscité la participation active des élèves, est l’orchestre de l’école , qui depuis plusieurs années nous représente dans divers défilés civiques, concours cantonaux et événements institutionnels.
 
Un autre des projets extrascolaires, qui nous encourage à poursuivre la mission, est « Visiter un papi ou mamie », destiné aux étudiants de troisième année de Baccalauréat, qui ont été motivés pour accompagner et partager des moments pleins d'expériences de vie qui marquent leur trajectoire éducative, car c'est là qu'ils démontrent leur identité et leurs traits de Congrégation.
 
Indiques-nous des caractéristiques de la Congrégation que nous pouvons apprécier dans ta communauté éducative.
 
Nos caractéristiques se reflètent dans la gestion effectuée par la plus haute autorité, le Père Hilvar Loyaga, pour sa conviction du « service aux plus nécessiteux », qui guide le cours de notre proposition éducative, où nous sommes immergés : personnel administratif, service, enseignants, élèves et parents. C'est pour cette raison que dans les classes, les éducateurs développent des axes transversaux sous le principe de notre congrégation. La formation des enseignants se concentre sur la manière d'évangéliser par l'éducation. Le projet éducatif et pastoral destiné aux élèves est basé sur le développement d'une éducation inclusive, car il est urgent d'apprendre à vivre ensemble, sans se blesser, à se parler, à être réceptif, à se respecter et à s'estimer.
  
Les projets de la pastorale familiale, comme dimension essentielle de l'évangélisation, et l'accompagnement des familles dans le processus de formation-éducation de leurs fils et filles, en maintenant un dialogue toujours ouvert, constructif et de compréhension mutuelle.
 
D'autres caractéristiques de la congrégation sont visibles dans les étudiants que nous accueillons, car nous ne cherchons pas à former des « esprits brillants », mais plutôt une mission plus profonde et plus humaine chez ceux qui ont besoin d'une opportunité pour surmonter leur réalité sociale, car ils viennent de familles dysfonctionnelles, avec des ressources économiques rares, de la violence domestique et de la consommation d'alcool et de drogues.
 
Et enfin les enfants et les adolescents confrontés à des maladies catastrophiques, où un geste humain, un souffle de foi et d'espérance, issu de notre spiritualité des Sacrés Cœurs, nous rend plus empathiques, avec ceux qui ont le plus besoin de nous.
 
Il s'agit d'une mission partagée entre les laïcs et les religieux du SSCC.
 
C'est une mission de l'Évangile, au service des plus démunis.
 
Dans notre institution, nous travaillons sous la direction de la Congrégation des Sacrés Cœurs. Nous, les laïcs, sommes engagés dans le projet éducatif de la Congrégation. C'est pourquoi notre service éducatif va au-delà du professionnalisme de notre vocation, mais plutôt d'une mystique qui naît de notre foi, du grand maître appelé Jésus. Le travail conjoint entre les laïcs engagés dans l'œuvre et la Congrégation permet de renforcer le projet dans tous les aspects, tels que : financier, administratif, pédagogique et surtout pastoral, qui marquent sans aucun doute l'identité d'une institution et, en même temps, nous poussent à continuer à innover, dans le but d'offrir un authentique développement intégral, fondamentalement marqué dans notre charisme : « Contempler, vivre et annoncer l'amour de Dieu, manifesté en Jésus ».
 
Cela a dû être compliqué, dans un environnement rural, de faire face aux défis de confinement pour ta communauté éducative.
 
Les défis qui se sont présentés ont été complexes dans différents domaines tels que : administratif, pédagogique, financier et socio-émotionnel, car prendre une direction différente à laquelle nous n'étions pas habitués nous a marqués dans de nombreux aspects, mais le plus précieux a été de pouvoir aider la communauté éducative à tout moment et de voir comment elle a répondu positivement à un nouveau projet, qui valorisait surtout les familles, en tant que pilier fondamental de notre institution, ce qui nous fait penser que notre effort en valait la peine. C'est pourquoi nous avons réussi à continuer malgré la crise émergente.
 
Le 39ème Chapitre Général de la Congrégation demande : « Que la conversion pastorale et missionnaire dans les œuvres éducatives de la SSCC mette la personne elle-même (élèves, professeurs, familles...) au centre de leurs processus de formation, ainsi qu'un accompagnement dans le domaine académique et pastoral, pour favoriser un épanouissement personnel et social ». Comment essayez-vous d'en faire une réalité dans votre école ?
 
Le maintien de la pastorale est l'un des avantages que peuvent avoir les établissements d'enseignement catholiques privés, c'est pourquoi nos projets ont impliqué la communauté éducative de manière active et proactive. Parmi les projets que nous avons :
  • Aide sociale aux familles des étudiants ayant de faibles ressources économiques, où à travers des activités nous promouvons la fraternité
  • Mise en œuvre de la catéchèse pour les enfants et les adolescents dans le cadre de l'éducation à la foi.
  • Par le biais du travail paroissial, les élèves de l'école primaire au lycée effectuent des missions dans les quartiers et les communautés environnantes des familles à faibles revenus.
  • Jour de la famille, un projet qui découle de la réalité de plusieurs élèves dont les foyers sont dysfonctionnels, nous cherchons donc un espace afin de revaloriser le rôle de la famille et l'importance dans le développement émotionnel, physique et affectif, ce qui est vital pour leur estime de soi et leur confiance dans la croissance personnelle.
  • Consécration aux Sacrés Cœurs de Jésus et de Marie, pour les enfants de 0 à 3 ans et de 4 à 5 ans, c'est-à-dire pour ceux qui commencent leur parcours éducatif, ainsi que pour les enseignants qui font partie de notre famille.
  • Visite à un papi ou une mamie.
  • École des parents, dont l'objectif est de générer des rencontres centrées sur la vie quotidienne, en favorisant l'échange d'expériences comme mécanisme de résolution des conflits personnels, familiaux et sociaux.

-  École des parents, dont l'objectif est de générer des rencontres centrées sur la vie quotidienne, en favorisant l'échange d'expériences comme mécanisme de résolution des conflits personnels, familiaux et sociaux.
 
Dans un environnement naturel aussi merveilleux que le vôtre, ces mots du pape François ne manqueront pas de résonner : « L'éducation nous engage à aimer notre mère la terre et à éviter de gaspiller la nourriture et les ressources, ainsi qu'à être plus disposés à partager les biens que Dieu n'a pas donnés pour la vie de tous ».
 
Il est important que, dès le plus jeune âge, nous apprenions la création de Dieu, afin de valoriser la « maison commune », la terre que nous habitons et de pouvoir comprendre qu'il est de notre devoir de prendre soin et de protéger ce qui nous a été donné, car aujourd'hui plus que jamais, nous devons être conscients de notre rôle vis-à-vis de la nature, qui réclame sa survie. Il est donc nécessaire d'orienter nos projets éducatifs dans la pédagogie de l'attention à l'environnement, c'est-à-dire une pédagogie de l'affection, de la tendresse, de la sympathie, en bref, une éducation du cœur qui implique une coexistence saine et la paix, dont le défi est de se réveiller du rêve individualiste, pour ouvrir un avenir d'espoir communautaire, en améliorant les relations interpersonnelles, à l'intérieur et à l'extérieur de la classe.
 
Entretiens-tu des relations avec les autres écoles de la congrégation ?
 
Nous travaillons actuellement en réseau avec les établissements d'enseignement suivants :
  • Privé, de la ville de Guayaquil : Cœur de María.
  • Écoles privées à Lima (Pérou) et Bogotá (Colombie) : Collège Sacrés Cœurs Recoleta et Saint Damien. Également avec d'autres écoles en dehors de la Congrégation.

 

 

 

18/11/2021