"Dans Jésus nous trouvons tout"

CONGRÉGATION DES SACRÉS CŒURS
de JÉSUS et de MARIE
Gouvernements généraux des Frères et Soeurs, Rome

ESPAÑOL | ENGLISH | FRANÇAIS

Home / Nouvelles / SAINT PACÔME, Protecteur de la Congrégation

SAINT PACÔME, Protecteur de la Congrégation

 

Il est en la Thébaïde supérieure d’Égypte vers l'an 292. Jeune, il embrasse la foi au Christ et est admis parmi les disciples du moine Palémon. Plus tard - peut-être pour rassembler les ermites qui erraient dispersés - il fonde la vie cénobitique dans les régions près du Nil. Il leur donne une règle écrite en égyptien pour organiser la prière, la vie et le travail. Comme premier modérateur des cénobites, il a été en charge d'environ sept mille moines. Il meurt vers l'année 346.

 

Extraits des « Avis » de saint Pacôme, abbé

(PL 23, 82-84)
C'est donc maintenant le temps de plaire à Dieu

Honore Dieu, et tu t'en trouveras bien. Souviens-toi des peines qu'ont endurées les saints. N'ayons qu'une seule âme, persévérant dans notre vocation. Faisons toutes choses avec soin, afin de mériter de mener à bien le genre de vie que nous avons embrassé. Ainsi, nous ne ressemblerons pas à ceux qui mettent leur joie dans des choses vaines et transitoires, et nous éviterons que notre esprit, abandonnant le droit chemin, ne tombe dans le péché et ne puisse plus espérer les biens éternels.

Pour notre intelligence en effet, ce qu'il y a de meilleur est de connaître la volonté de Dieu. Car il devient supérieur à tous, l'homme qui obéit à la vérité. En revanche, de tous tes maux, le pire est de résister à la loi de Dieu et de consentir à sa volonté propre. En effet, celui qui accomplit sa volonté est privé de la connaissance de Dieu. Il ne pourra, en faisant sa volonté propre, marcher dans la voie des saints, et, à son dernier moment, il ne trouvera que la perdition et les lamentations.

C'est donc maintenant le temps de plaire à Dieu, car le salut s'acquiert au temps de la tribulation. Ne soyons pas prompts à croire au temps de la joie, en nous éloignant de la foi au temps de la tribulation. Il est écrit en effet : « si tu fais un vœu au Seigneur ne tarde pas à l'accomplir » (Ecclésiaste, 5,3), et ne faiblis pas dans la tribulation, mais sois patient et supplie le Seigneur.

Ayant toujours le Seigneur devant les yeux, rappelons-nous les souffrances de sa crucifixion, ainsi que sa mort par laquelle nous sommes rachetés et vivifiés. Haïssons le monde et tout ce qu'il renferme, haïssons tout repos du corps. Renonçons à cette vie, afin de pouvoir vivre pour Dieu.

Souvenons-nous, très chers, de notre profession ; rappelons-nous comment nous avons promis de servir Dieu : c'est de cela qu'on nous demandera compte au jour du jugement. Supportons la faim, la soif, le dénuement. Veillons la nuit et, lorsque nous psalmodions et prions, répandons des larmes en gémissant du fond du cœur. Examinons-nous soigneusement, pour savoir si Dieu nous trouvera un tant soit peu dignes d'obtenir sa clémence. Ne fuyons pas la fatigue de la tribulation, afin de parvenir au repos de la divine consolation et de mériter d'obtenir la vie immortelle et le repos éternel.

 

Pour lire de plus cliquer sur le lien suivant:

SAINT PACÔME

 

15/05/2013