"Dans Jésus nous trouvons tout"

CONGRÉGATION DES SACRÉS CŒURS
de JÉSUS et de MARIE
Gouvernements généraux des Frères et Soeurs, Rome

ESPAÑOL | ENGLISH | FRANÇAIS

Home / Nouvelles / Interview avec Élcio Rubens Mota Félix sscc, de la Province du Brésil-Paraguay

Interview avec Élcio Rubens Mota Félix sscc, de la Province du Brésil-Paraguay

« Les gens considèrent cette mission avec espérance et
joie, car nous sommes frères et sœurs »

 

Décris-nous la nouvelle mission SSCC des frères et sœurs de la vallée de Jequitinhonha dans le diocèse d'Araçuaí (Minas Gerais - Brésil).

La nouvelle mission SSCC des frères et sœurs dans la vallée de Jequitinhonha est une mission conjointe de frères et sœurs. Ce qui est clair pour le moment, c'est que les frères seront chargés du niveau sacramentel dans les deux paroisses et que les sœurs seront chargées du niveau pastoral uniquement dans la ville de Divisa Alegre. Mais nous sommes conscients que tout est encore en construction, car il y a encore beaucoup de choses à savoir.


Qui sont les frères et sœurs qui font partie de cette mission ?

Paulo Roberto, P. Elcio Rubens, P. Jorge Filipe, et Sœurs Valeria et Marilene.


Comment étaient les débuts ? Et que fais-tu principalement de ton temps ?

Notre mission a eu lieu au début de cette année, le 6 février. Nous nous sentons très à l'aise pour exprimer que nous avons encore beaucoup à construire dans cette mission commune. Nous nous consacrons à servir le peuple de Dieu dans cette église particulière du diocèse d'Araçuaí. Nous consacrons tout notre temps au peuple de Dieu.


Élcio, Quels sont les principaux défis à relever ?

En vérité, les gens considèrent cette mission avec espoir et joie, car nous sommes frères et sœurs. Les gens s'imaginent qu'il s'agit d'un projet et d'un travail commun. Cependant, les choses ne sont pas encore au niveau que nous souhaitons, car nous ne faisons qu'« arriver », nous ne sommes ici que depuis deux mois, il y a beaucoup de nouveautés et d'imprévus, comme c'est le cas pour Aguas Vermelhas. C'est une troisième paroisse avec les deux autres, dont le prêtre est décédé peu après notre arrivée. À la demande de l'évêque, nous avons dû prendre le relais. Nous parlons d'une mission paroissiale dans une région où la vie religieuse consacrée est peu présente, avec des défis socioculturels, car il s'agit d'une région peu aidée par les pouvoirs publics, que ce soit en matière d'éducation, de santé, etc. En outre, le retour aux activités après la pandémie constitue un défi supplémentaire. De nombreux dirigeants sont découragés à cause de la pandémie. Par conséquent, nous n'avons pas eu le temps et l'espace pour dialoguer, pour parler de ce que nous ressentons dans ce début, en tant que frères et sœurs. Nous avons le désir de travailler davantage ensemble, mais les exigences nous ont amenés à chercher des solutions de manière plus isolée. La mission des Frères et Sœurs des Sacrés Cœurs dans ces terres de la vallée de Jequitinhonha est très prometteuse.


As-tu le sentiment de vivre une conversion pastorale et missionnaire ?

J'ai vraiment le sentiment que nous vivons une conversion pastorale et missionnaire. Nous menons une vie simple, en accord avec la vie du peuple. Nous vivons de nos salaires, nous nous occupons des besoins des gens, en particulier des plus pauvres et des plus démunis, notamment des jeunes. Mais il y a encore beaucoup à apprendre sur cette réalité et à se mettre à leur service.


Monseigneur Esmeraldo Barreto de Farias, évêque du diocèse d'Araçuaí, a souligné, lors de la présentation des frères et sœurs SSCC aux communautés paroissiales, le sens de « l'équipe missionnaire SSCC », qui est un défi pour travailler ensemble dans la « synodalité ». Comment la vivez-vous ?

C'est l'un des plus grands défis, travailler ensemble, un voyage en harmonie en tant que frères et sœurs. Présenter notre spiritualité aux gens, avec notre façon d'être. Notre charisme est comme un don pour enrichir ce peuple, ce diocèse. Et c'est ce que Monseigneur Esmeraldo attend de nous, Sacrés Cœurs. Comme nous sommes une Congrégation de frères et sœurs, l'évêque attend de nous que nous rayonnions notre charisme.

 

De gauche à droite.: Jorge Filipe, Paulo Roberto et Élcio Rubens

 

31/05/2022